FRÊLES CLOCHETTES…

Extrait d’un poème sur un brin de muguet

D’abord, j’ai vu le jour là-bas, très loin d’ici.
C’est sur le sol français qu’un matin j’ai fleuri.
A l’ombre des grands bois, au milieu d’autres fleurs.
J’ai vécu, sans savoir que c’était le bonheur.

Je buvais, le matin, la rosée bienfaisante.
Je puisais dans le sol, nourriture abondante.
Je voyais, le ciel bleu, la lune ou les nuages.
Je voyais, le soleil à travers le feuillage.
C’est lui qui me chauffait de ses rayons ardents.
Ainsi, rapidement, j’ai pu devenir grand.

Comme il faisait bon, comme tout était beau.
Nous avions chaque jour, le concert des oiseaux.
Tu as dû, toi aussi, l’écouter, autrefois.
N’est-ce pas, qu’il faisait bon vivre dans ces bois ?

On dit souvent qu’une hirondelle ne fait pas le printemps

Mais elle peut vous apporter plein de bonheur assurément

Attaché à ses ailes,un bouquet de muguet volette dans le vent

Souhaitant ardemment offrir à chacun,le plus charmant présent

Que ces clochettes si fragiles soient comme des gouttes de bonheur

Qui se déposent chaque jour,avec douceur,sur votre petit coeur.

Petite histoire de la tradition du 1er mai

Le muguet est une fleur « porte-bonheur » qu’on offre

 habituellement le 1er mai, jour de la fête du travail.

Cette tradition date de 1561, année où le roi Charles X

décida d’en offrir à toutes les dames de la cour.

Comme il en avait reçu à cette même date, l’idée

lui plût et c’est lui qui lança cette bonne habitude !

Le nom latin du muguet est : convallaria maïalis.

En anglais on l’appelle: Lily of the Valley, c’est joli, non ?

(Cliquer sur les montages pour les agrandir)