IBIS ROUGE

L’ibis rouge est l’emblème national de Trinidad et

Tobago.

L’Ibis rouge vit en zones humides.

Il est tué et mangé pour sa chair délicieuse,décimé

par les marchands de plumes d’un rouge extraordinaire

utilisé pour les costumes de carnaval – repoussé sans

cesse par la destruction des mangroves côtières au

profit des ports de plaisance,écoles de planche à

voile,hôtels de luxe et autres élevages de crabes,

chassé des zones humides du nord de l’Amérique

du sud remplacées par la culture du riz,l’ibis rouge

disparaît rapidement.Il n’en reste plus que 10.000

sur l’île de la Trinité et 35.000 au Surinam.

L’ibis rouge vit à l’embouchure des fleuves ou dans les

marais côtiers où sa couleur flamboyante tranche sur le

vert des forêts de palétuviers.

Sa coloration est due aux caroténoïdes présents dans

ses aliments tels que les crabes et les crevettes.

On trouve des ibis rouges du sud-est des Etats-Unis

au Brésil en passant par la côte pacifique de l’Amérique

centrale et les Grandes Antilles.

C’est au plus fort de la saison des pluies,de mars à

juillet,que se déroule la reproduction.

Après une courte parade,les oiseaux construisent un

nid rudimentaire dans lequel la femelle dépose de 2

à 4 oeufs.Il est situé entre 1m50 et 6m de hauteur,

dans les jeunes palétuviers.

(Cliquer sur les photos pour les agrandir)

LES HÔTES DE LA VOLIERE.

Le Héron garde-boeufs.

Très courant en Afrique Septentrionale,le héron

garde-boeufs est un échassier vivant près des eaux

douces.Piscivore de taille moyenne,il accompagne

les boeufs dans les champs et se donne pour mission

de les débarasser des insectes parasites qui les

tourmentent.

Il possède un plumage nuptial et un plumage

d’hiver.Lors du plumage nuptial,il arbore

des plumes orangées sur la tête,la poitrine

et le dos.Son bec est jaune et ses pattes

rougeâtres.

(cliquer sur la photo pour l’agrandir)

En plumage d’hiver,son plumage est entièrement blanc.

Son bec est orange,ses pattes verdâtres et sombres.

Entre les deux phases,le mâle subit une mue totale

à la fin de l’automne.Ce héron de petite taille donne

la curieuse impression d’être bossu car,lorsqu’il est

perché,il rentre le cou dans les épaules.

Il niche dans les arbres ou les buissons à proximité

des lacs et des étangs.

Originaire d’Afrique,très courant au Kenya et en

Tanzanie,on le retrouve actuellement sur tous les 

continents  excepté à proximité des cercles polaires.

 

A suivre………..

LA VOLIERE CATHEDRALE.

Aperçu d’une partie de la volière Cathédrale.

La volière est organisée autour de 16 arceaux

métalliques d’une hauteur de 15 m et d’une

largeur de 30m.

Longueur:100m.Nombre de m2 au sol:3.000.

Pour irriguer l’ensemble,un petit cours d’eau

(terminant sa course un peu plus loin dans la

Dendre) alimente un petit étang.

(cliquer sur les photos pour les agrandir)

Bien sûr,le tout n’est pas de construire cet étonnant

univers,il faut encore que ses habitants vivent

harmonieusement ensemble.Qu’ils aient,à la fois

un point commun et des territoires particuliers.

Ce point commun,ce sont les zones humides.

A partir de là,,leur vie s’organise aisément,puisque

chacun dispose de son étage.Les uns habitent

l’extrémité des hautes branches.

Les autres vivent aux niveaux intermédiaires.

Les derniers vaquent aux pieds des arbres

ou dans les buissons.

Ces photos ont été prise sur le site de

Paradisio.Il m’était impossible de vous

montrer la volière prise sous ces angles.

Après,je pourrais vous montrer leurs hôtes.

 

 

GRUE "ANTIGONE".

La grue « Antigone » est l’un des plus grands échassiers.

Sa taille peut atteindre jusqu’à 1m50.

Cet oiseau vit dans les régions découvertes et est

très attaché à son site de nidification.

On le trouve en Inde,Pakistan et au nord de

l’Australie.

Ils se nourrissent de végétaux,vers,insectes

et petits rongeurs.

Au moment des parades nuptiales,les grues

dansent souvent en effectuant de petits

sauts et en décrivant des cercles.Leur cri

peut être très fort et se faire entendre à

des kilomètres à la ronde.

La femelle pond de 1 à 3 oeufs et la période

d’incubation est de 30 jours.

(cliquer sur la photo pour l’agrandir)

LA GRUE COURONNEE.

Impossible de ne pas remarquer ces élégants volatiles

à la livrée grise et noire garnie de caudales jaunes d’or.

En guise de coiffure,les individus adultes arborent sur

le sommet du crâne un superbe bouquet de plumes

filiformes dorées.Le comportement des grues

couronnées donne l’apparence d’une extrême

courtoisie:elles saluent fréquemment leur partenaire

et s’inclinent profondément.

Cette espèce vit dans la savane aride de l’Afrique

du Sud du Sahara.

Comme toutes les grues,la grue couronnée se nourrit

d’insectes,de reptiles,de petits mammifères mais aussi

de vers de terre et de plantes.Elle vit jusqu’à 40 ans,

en couple fidèle,au point que le survivant se suicide

à la mort de son conjoint!

Cette espèce est menacée,particulièrement à l’ouest,

où son habitat est détruit et dégradé.

 

(cliquer sur les photos pour les agrandir)